L'histoire

  • L'histoire de la Pointe-du-Moulin

    L'histoire de la Pointe-du-Moulin

    En 1672, l’intendant Talon concède l’île à titre de seigneurie à François-Marie Perrot, gouverneur de Montréal, qui y installe un poste de traite de fourrures face à Sainte-Anne-de-Bellevue et la ferme de son domaine dans la Grande Anse, à proximité de l’actuelle Pointe-du-Domaine. En 1684, la seigneurie est vendue à Charles LeMoyne, puis en 1703 à Joseph Trottier dit Desruisseaux et Françoise Cuillerier, son épouse, qui déplacent le domaine seigneurial à la pointe et y font construire leur manoir en 1705 et le moulin à vent en 1707-1708.

    Le parc de la Pointe-du-Moulin met en vedette ce magnifique moulin à vent dont les ailes tournent encore. Non loin du moulin, se trouve la maison du meunier, construite en 1786-1787 et occupée notamment par Jean-Baptiste Relle (Harel) de 1786 à 1791, puis par Charles Cytoleux dit Langevin, tous deux maîtres fariniers.

    Le moulin à vent de l’Île Perrot est l’un des deux seuls encore fonctionnels parmi les 18 qui existent encore au Québec. Tous les pionniers de l’île Perrot, qu’ils soient de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, de L’Île-Perrot, de Pincourt ou de Terrasse-Vaudreuil ont fréquenté le moulin à vent qui est une icône pour la population de l’île et de la région de Vaudreuil-Soulanges. La Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot où est situé le Parc historique est particulièrement fière de ce patrimoine. 
  • L'histoire du parc

    L'histoire du parc

    Le 4 juin 1973, le gouvernement du Québec procède à un échange de propriété avec le gouvernement fédéral : la province obtient le site de la Pointe-du-Moulin en échange de celui des Forges du St-Maurice, à Trois-Rivières.

    De 1977 à l’automne 1978, on procède à la restauration de la maison du meunier et du moulin ainsi qu’à l’aménagement du parc. Les premiers visiteurs foulent le sol du parc au printemps 1979 : 15 000 personnes découvrent le site au cours de l’été. Depuis ce temps, les équipes d’animation se font un plaisir d’accueillir les milliers de visiteurs qui viennent chaque année !
  • L’histoire de la S.D.P.H.P.M.

    L’histoire de la S.D.P.H.P.M.

    La Société de développement du Parc historique de la Pointe-du-Moulin (SDPHPM) a été fondée au printemps 2008 par la Ville de Notre-Dame-de-l’Île Perrot, l’Association des gens d’affaires de l’Île Perrot, la Fondation Sainte-Jeanne-de-Chantal N.D.Î.P., le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges et le Centre Notre-Dame de Fatima auxquels se sont joint les principaux acteurs de la région de Vaudreuil-Soulanges.

    L’organisme sans but lucratif s’est donné comme mission d’assurer la gestion et l’animation du Parc historique en offrant des activités variées favorisant la découverte de son patrimoine historique et naturel, par la population locale et régionale et les visiteurs touristiques, le tout dans un contexte de développement durable au profit des générations futures.